LE CIRQUE DE MOUREZE

Languedoc-Roussilon, Département de l'Hérault 34

40 minutes de Montpellier, 10 minutes de Clermont l'Hérault et du Lac du Salagou

 

Situé à 250 mètres d'altitude, Mourèze offre un des paysages ruiniformes les plus anciennement signalés de France. Le visiteur est toujours surpris par la luminosité de la dolomie (pierre calcaire formée il y a 160 millions d'années), le contraste entre le vert des frondaisons et le vieux rose des toitures enchevêtrées. Ce qui fait aussi le charme de Mourèze, c'est « le tableau de son village groupé autour du clocher, au pied d'un roc taillé comme une acropole et couronné des ruines de son castel ». Ce site exceptionnel à coté du lac du Salagou accueille 100 000 touristes par an !!


En approchant du village, on aperçoit un spectacle saisissant  de rocs dressés vers le ciel. C'est le cirque de Mourèze, vaste ensemble essentiellement constitué par la dolomie. Cette roche provient des dépôts sédimentaire laissés par la mer, il y a plus de 160 millions d'années. Ce paysage fantasmagorique et onirique (le soir quand la nuit tombe et que la lune éclaire le cirque, on se croirait dans un paysage lunaire….) est l'œuvre de l'érosion atmosphérique aidée quelque fois par l'homme préhistorique qui continue inlassablement à le ciseler et a le sculpter. Dans le fouillis de cet hétéroclite décor, s'enchevêtrent piliers, arches, colonnes, et de nombreux animaux pétrifiés (coquillages, mollusques…). Le promeneur au fil des visites sera sensible aux multiples changements d'apparences et aux formes particulières des pierres (singe, lion tigre, amoureux, chien chat …… a vous d'imaginer…..). Les pierre ensuite avec un peu d'imagination lui parleront.

UN VILLAGE DE ROC


Attesté des 990, sous le nom de castro Morecino, l'antique village confond la patine de ses murs avec celle des roches qui l'entourent. A partir de l'église, un réseau de ruelles dégringole jusqu'au bas du village. La rue « de la calade » avec son pavement de cailloux rappelle son origine médiévale. Tout en bas, en bordure du ruisseau des Pores, la fontaine de l'ange est encore munie de sa pompe à roue. A coté au début du siècle, une fontaine en marbre rouge du pic du Vissou, dit à « griottes » a été édifié. Elle servait aussi d'abreuvoir et de lavoir et ses « piles » ont rafraîchi des générations de bouteilles !!


L'église paroissiale Sainte Marie citée en 1162 est situé sur une terrasse intermédiaire entre le roc du château et le village. Très remanié, cet édifice, se compose d'un chœur polygonal (14°) précédé d'une courte nef de 2 travées. Le contrefort situé près de l'entrée conserve les vestiges de l'ancien bâtiment probablement plus imposant. Avec 3 églises ou chapelles annexes, Notre dame de Mourèze formait une paroisse importante. Un fragment de table d'autel pre-roman, placé au dessus d'une porte de la fontaine laisse supposer l'existence d'un premier sanctuaire dès le 7 ou 8° siècle. Tour de gué naturelle, le roc castel a probablement été aménagé, une premier fois, lors des invasions franques. Aujourd'hui privé d'une grande partie de sa super structure et de la dentelure des tours ….., le rocher à l'air d'un vieux ponton désarmé, enlisé dans le sable. Le village offre des vestiges de quelques belles maisons, peut-être les anciennes demeures des coseigneurs, car inconfortable le château était surtout un fort tenu par une garnison.

LES COURTINALS HABITATS ET MOBILIERS PRE ET PROTOHISTORIQUES

Il y a des milliers d'années, ce désert de pierre était déjà habité. Les populations néolithiques recherchaient les paysages ruiniformes qui leur offraient des refuges pour elles mêmes et pour leur bétail. Plusieurs sites ont été identifiés sur le territoire de la commune: tour du Pigeonnier, les faisses… Un site a été plus particulièrement étudié, celui des Courtinals.
Le parc des Courtinals est un enclos naturel, formé de roche calcaire enserrant une cuvette de forme allongée, dans lequel les hommes néolithique ont trouvé refuge (-2500 av JC à -300 av JC). Par sa situation en plaine, cet habitat se démarque des hauteur connus dans le sud de la France pour la même époque. Il offre un sentier botanique ombragé, une reconstitution in situ d'un habitat gaulois, un belvédère avec vue panoramique sur le cirque et le village

LES RANDONNEES

Découvrez le cirque à travers deux circuits balisés: le circuit jaune d'une durée d'une heure pour toute la famille et le circuit bleu de 3 h vous fais marcher dans le cirque et vous permet d'acceder au mont Liausson ou vous aurez une splendide vue sur le lac du Salagou.

RETOUR