No Comments

VALRAS PLAGE

GENERALITES

Superficie : 234 hectares

Population : 4500 habitants, 80000 personnes en été

Situation : embouchure de l’Orb, proximité de Béziers et de Narbonne.

La capitale régionale Montpellier n’est pas très loin ainsi que l’ Espagne.

Le Mont Canigou est visible par temps clair qui fait parti de la chaîne des Pyrénées.

HISTORIQUE

*Les premiers habitants vivaient sur le plateau dominant l’Orb à l’age de bronze(-850 avant JC). Des outils préhistoriques furent trouvés sur ce plateau.

*L’époque Romaine : Le littoral n’était pas habité car celui-ci était insalubre. Sur les coteaux il y avait plusieurs domaines avec des villas romaines (cf. villa  gallo-romaine de Loupian ).

· Origine du nom : Une villa romaine nommée VILLA JUXTA MARE (propriété près de la mer) appartenait à VALERIUS un vétéran de la 7° légion romaine. D’ou le nom de VALRAS.

· La ville commerçait avec le petit comptoir de SERIGNAN qui était proche. Elle commerçait également avec BEZIERS. Ils expédiaient des marchandises vers des ports étrangers ou par l’intermédiaire de L’Orb .

· Ce premier VALRAS ne se situait pas sur le littoral mais sur le coteau qui domine la plaine littorale (aujourd’hui à coté du cimetière à l’entrée de la station).

*878 VALRAS et l’Église Saint Martin.

Date à laquelle un document relate l’existence de Valras. C’est un document de l’évêché de Saint Nazaire de Béziers. Celui-ci disait : « petit village niché autour de son église dédiée à Saint Martin, ou sont venus s’installer quelques religieux » Valras était à cette époque sous la protection de l’évêque de Béziers. De  878 à 1068 la ville dépendait de l’église Saint Nazaire de Béziers. Au 11° et 12° siècle elle est influencée par le prieuré Notre Dame des Grâces de Serignan. La commune fut partagée entre les deux évêchés en 1266.

*Le Moyen Age :

Il y avait des activités rurales et littorales .Bétails, vignes, champs, vergers font vivre les paysans et les moines. Sur le littoral on faisait des salines et on pêchait sur l’Orb. La pêche en mer était quasi inexistante car il y avait peu de techniques de pêche.

*1286 ; Un littoral dévasté : le pillage de Valras.

En 1286 Valras disparaît lors de la « croisade d’Aragon ».La flotte de l’amiral Roger de LORCA remonte l’Orb jusqu’à Serignan. Les maisons de Valras, l’église saint martin, l’abbaye de St Génies, Serignan……..sont détruits et pillés.

A partir de la, les habitants fuient la cote. Les terres de Valras sont données aux habitants de Serignan qui en profitent. Le gens ont peur de revenir s’installer a Valras à cause des diverses invasions. IL n’y aura qu’un poste de garde en 1331 pour surveiller la cote. En 1630 on construisit une Redoute (petit château fort) a Serignan afin de contrôler la cote. L’arrivée de pirates faisait également très peur. Les Anglais passent sur la cote mais ne la pillent pas. Ceci fait suite à la victoire de Trafalgar sous Napoléon Premier en 1809.

*le 19° siècle :

Le territoire de Valras change, suite aux diverses tempêtes et inondations de l’ORB. La culture est quasiment impossible sur le littoral car la terre était trop pauvre. Les terres des coteaux, elles, étaient très fertiles. Elles sont cultivées : la vigne représente 36%, les pâtures 35%, les terres labourables 29%. A cette époque il y avait beaucoup de petits propriétaires venant de Serignan, Béziers, Montpellier….

* 1850

Vers 1850, les bains de mer deviennent à la mode car ceux-ci étaient  bon pour la santé. 1846 : première mention de bains de mer à Valras. Cette mode des bains débuta sur la cote Atlantique avec les stations de Deauville et Biarritz. A ce moment la débutent les premières reconstructions de la ville. Un hôtel est édifié en 1845, ce sera un vif succès. D’autres furent construits les années suivantes.

Valras aura son premier casino en 1880 et son entreprise de bains en 1860.

*le Tramway

On construit la route de Serignan en 1855

1879 : trajets réguliers par la société des Trams du midi à chevaux

Entre 1850 et 1870 : des centaines de maisons se construisent , le village renaît.

1880-1900 : apparition des chalets. Un style particulier de maisons est créée : soubassement de 50 cm pour éviter les inondations, le corps de la maison est en bois avec une terrasse ou un balcon, présence d’une véranda en croisillon de bois (voir description plus précise)

1900 : 6 hôtels

1901 : arrivée du Tram électrique

Valras devient la plage de Béziers.

*Naissance d’un village

A partir de 1900 on construisit une digue sur l’Orb pour éviter les inondations.

De 1850 à 1900 le village ne cesse de croître. Jusqu’en 1931 la station appartenait à la commune de Serignan.

1830 : 12 personnes : les douaniers

1846 : 46 habitants : début de la mode des bains de mer

1881 : 123 habitants avec l’arrivée d’immigrés Italiens

1896 : 341 habitants dont 30 enfants. On débute  la construction d’une nouvelle église que l’on inaugurera en 1913.

1907 : construction du nouveau casino

Des magasins se créent et la vie commence à s’organiser.

Au début du 20° siècle le village vit de la pêche. Les premiers touristes viennent des alentours.

*Valras plage : une commune : un long cheminement (1906-1931)

· 1906-1907 : une tentative avortée.

Les 112 électeurs de la commune demandent au préfet l’autonomie mais la tentative échoue en partie à cause de Serignan qui refusa (celle-ci y avait trop d’intérêt). Le préfet accepte la démarche mais le conseil d’état refuse car il n’y avait pas assez d’habitants (420 a cette époque).

· La première guerre mondiale ne touchera pas la commune

· 1919 : la commune demande le classement en station balnéaire. Ce sera un refus car celle-ci manque d’eau potable et le réseau d’assainissement est insuffisant.

· Entre 1925 et 1930 d’autres demandent sont effectuées mais elle échouent toutes malgré l’amélioration générale de la commune et l’augmentation des habitant qui étaient 974 en 1931.

*1931 Enfin une commune !!

Valras devient officiellement une commune le 18 février 1931.

Ils subsistera cependant des rivalités avec Serignan pour des problèmes de délimitation du territoire. Le nom change : Valras la plage devient Varas plage.

Les différents maires à partir de cette date feront que la ville se développera et s’organisera autour du tourisme.

*Un vrai village : 1931-1945

Les constructions vont s’organiser en forme de T. Différents projets d’urbanisme vont être créées. On va détruire et reconstruire. La commune est équipée en eau, gaz, électricité. Le premiers lotissements apparaissent et les premières spéculations …..

*Vacances et congés payés

1936 : apparition des conges payés et émancipation de femmes. C ‘est le début du tourisme balnéaire ! De plus en plus de monde vient dans la station. Une ambiance de fête règne. Le casino occupe les soirées des touristes avec des opérettes, des pièces de théâtres …

*Guerre et destruction

Des 1939 des réfugies des pays du nord de l’Europe arrivent a Valras. A partir de 1942 la vie change à cause de la guerre (rationnement…). Les Allemands avaient aménagé la commune en points de défenses (canons, observatoire..).

La ville fut bombardée le 12 août 1944. 90% de la ville sera détruite. La plage restera minée. Valras perd son statut de station balnéaire.

*Une reconstruction

Pour reconstruire après la guerre la ville reçoit l’aide de l’Etat. Des 1944 on réaménage pour oublier la guerre. En 1947 on amenage le front de mer.

Des tempêtes causèrent également beaucoup de dégâts sur la station (1952,1963,1967,1982,1997).

· 1950-1960 : premières reconstructions

· 1960-1970 : forte croissance de la ville

Apparition des premières villas (2000 en 1975) construites par des Aveyronnais, Biterrois, Parisiens … La ville ne sera pas concernée par le plan Racine de 1963 sur l’aménagement du Languedoc Roussillon.

· 1971 : La ville est reclassée station balnéaire.

· Années 1980 : campings, immeubles collectifs…

· Années 1990 : 4384 résidences secondaires en 1991

SPECIFICITES

LA PECHE

Dans les années 1950 à 1970 la pêche est très active. C’est une activité familiale et artisanale qui occupe 100 pêcheurs.

Les années 70 virent le déclin de la pêche. La sardinerie ferma ses portes en 1972 après 8 ans d’existence. Aujourd’hui il reste environ 50 pêcheurs pour 20 patrons. Il y a 8 chalutiers. Pour arrondir les fins de mois, certains d’entre eux font des promenades pour les touristes (LILI 1 et 2)

Aujourd’hui les yachts remplacent les chalutiers.

Les types de bateaux :

· La nacelle : barque pour la pêche proche

· La catalane : sorte de barque

· La chalutier : pêche en mer

Valras avait un chantier naval qui construisait des bateaux.

Les types de pêches :

· La pêche au bleu : sardines et maquereaux

La pêche au lamparo : la lumière des bateaux attirait les poissons. C’est aujourd’hui interdit

· La pêche au filet dérivant

· La pêche au chalut

· La pêche au gros

· La traîne pratiquée sur la plage

 LA GASTRONOMIE

· Le poisson grillé qui est  bon pour le cholestérol

· La Bouille (bouillabaisse) qui était la soupe des pêcheurs. Mélange de plusieurs poissons.

· La soupe de crabes : légumes, vin blanc…

· La bourride : baudroie (origine de Sète)

· La matelote d’Anguilles

· Tous ces plats sont accompagnés de vin blanc.

 LES FETES

La fête de Saint Pierre, le patron de la ville le 29 juin. Les étapes : le matin il y a une messe suivie d’une procession avec la statue du saint ; tout cela animée par  une fanfare dans les rues de la ville.Ensuite vient le traditionnel apéritif et repas. L’après-midi on jette une gerbe à la mer en souvenir des marins disparus. Le soir un spectacle son et lumière avec une reconstitution historique est organisé.Durant toute la saison des festivités sont organisées tous les jours. Le palais de la mer organise des manifestations toute l’année……….

Texte, P Hernandez 2002

 

Categories: L'Hérault

About the Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.