LES CAPITELLES

No Comments

LES CAPITELLES

Autour de Clermont l’Hérault, dans la campagne, on peut voir de nombreux petits abris construits en pierres sèches : les capitelles (ou bories). Autour de ces abris destinés aux paysans et aux agriculteurs, des restanques (murs en pierre sèches) que les agriculteurs ont monté en épierrant les terres pour les rendre cultivables et les « clapas », monticules de pierres retirés des terres.

Sur plus de 600 ha autour du lac du Salagou sur le plateau de l’Auverne (300 mètres d’altitude), des dizaines de capitelles sont abandonnées pour le plus grand plaisir des randonneurs (au total 43 capitelles). Ces petites maisons en pierre dateraient du 18°.L’ancien cadastre de 1760 fait état de fourragères, de légumineuses, de vignes et de pâturages. Afin de mener à bien ces cultures et l’élevage ovin, la construction de ces petites cabanes étaient nécessaire pour entreposer les cultures, les outils et abriter les paysans et les bergers. Elles furent fabriqués avec des pierres basaltiques (site volcanique) car le site se trouve dans le prolongement du massif central. Elles ont des formes pyramidales et les plus grandes atteignent 4 m de diamètre et 6 m de haut.

Read More