No Comments

LE SPORT A CLERMONT L’HERAULT

La documentation sur le sport Clermontais aux anciens temps nous manque malheureusement. Mais une de nos artères, celle qui porte le nom de la rue la plus ancienne « Chemin de la Chicane », est le témoignage que le sport était prisé. Tout au moins celui du Mail qui se jouait avec des boules en bois que l’on poussait ou projetait avec un maillet.Il se jouait le long de l’enceinte fortifiée au lieu dit « La Plaine » (aujourd’hui place de la République) mais aussi sur un chemin qui longeait le Rhônel aujourd’hui appelé Allées Frédéric Mistral (Anciennes Allées des Soupirs en raison des soupirs poussés par les amoureux qui les fréquentaient).

La construction de la gare a obligé à refaire ce chemin de l’autre côté. Il fût surnommé « La Chicane » en raison d’un arrêt du Parlement de Toulouse (en 1624) en faveur du Couvent des Recollets tout proche (aujourd’hui l’hôpital) qui se plaignaient du bruit intempestif pour leur recueillement fait par les joueurs passionnés et bruyants. La Chicane étant l’appellation donnée aux plaintes jugées excessives.

Autres jeux moyenâgeux :

Jeu de I’arc (dit du Perroquet). On tirait sur une cible sur laquelle était fiché une silhouette d’oiseau.

– Lous Clouclous ou Jeu de Gobelets                        

– Le Palet                        

– Le Bouchon

– Las Bolas ou Bâchas (boules en bois ferré soit pour abattre des quilles soit pour marquer des points)

1854 :  – Jeu du Ballon (ancêtre du football) confectionné en cuir très dur, rempli d’air, soit poussé avec des gantelets de bois (appelés brassards) soit poussé du pied (La Soule).

– Jeu de la Balle (sur fronton)                        

– Paume Longue                        

– Billard

1894 : Pour les fêtes de CLERMONT-CHARITE (du 12 au 14 Mai), on relève, parmi d’autres manifestations sous la direction de M/M Florentin BRUNIER et Benjamin COT:

–  Courses vélocipédiques sur le Quai Cot, Av. Ronzier Joly, Bd Paul Bert

–  Course de Tricycles (2450m – 5 tours de piste) : + Pour les moins de 14 ans (860m)

* Pour les Bicycles et Tricycles (6 tours de piste)

–   Course de Lenteur (2 tours)  – Course de Fond (8600m)

1909 : Apparaît un des premiers club sportif « L’ETOILE SPORTIVE CLERMONTAISE », qui organisait des courses à pied dans lesquelles se distinguait Etienne COUTURIER (fondateur de la dynastie de garagistes toujours présente à ce jour). 13 victoires sur 14 courses allant du 1500m au 25km avec une participation à REIMS, EPERNAS PARIS (185km).

L’ETOILE SPORTIVE réunissait des cyclistes de valeur tels LAROQUE, BERGE, VALETTE.

1910 et 1911: Un Clermontais, Maurice SABATIER, participa au Tour de France qui! termina 39ème et 32ème.

Apres la guerre de 14-18, surtout en 1921, débuta une floraison de clubs sportifs qui n’a pas cessé depuis cette date:

1919:

–   AVENIR SPORTIF CLERMONTAIS (A.S.C.) : Omnisports:126 membres, Président: M. SABATIER

–   FOOTBALL (au stade du Pont d’Anselis, route de Brignac. Aujourd’hui surplombé par le pont de l’autoroute)

– CYCLISME  

– ESCRIME                       

– ATHLETISME                        

– CROSS CYCLO PEDESTRE

AUTRES CLUBS:

–   GAULE CLERMONTAISE (18 membres), Président : Mr JOUINES

–   DIANE CLERMONTAISE (Chasse) 40 membres, Président : Mr ARNOLD H.

–   BILLARD CLUB    – TENNIS CLUB (30 membres), President : Mr VIALET

Par la suite, furent créés : Le Stade Olympique Football (puis Olympien), le Fémina Sport (existence très éphémère), le Club du Collège (avec pratique de divers sports dans l’église des Pénitents), un Club de Boxe (au 1er Étage du café des Négociants).

1921:

Equipiers de l’équipe de Football de I’AVENIR SPORTIF:

–   Avants : PRAT , PIOCH, MAISTRE, FAVIER, VIALA, BALZER Eugène, COMBARNOUS Gaston.

–   Demis : PRAT , MASSAT (capitaine), BARTHELEMY

–   Arrières : SABATIER, ROUQUET, COURRET, LAPEYRE (goal).

CYCLISME 3 coureurs remarqués: Ismaêl VALEUE, DALICHOUX et LAROQUE s Président: G. MASSAJ

SECTION ATHLETE : BALZER, PASCAL, RUBY, TARDIEU, BESSIEUX.

1922:

–   Stade Olympien Clermontais : Création éphémère d’un club de Football en concurrence avec l’Union Sportive Clermontaise.

(Président : A. MONTAGNE).

–   Il faut y ajouter le Club Collégial Clermontais qui présentait 4 équipes de football (Président : BOINEAU, répétiteur

1927 Gymnastique : Création d’un groupe appelé « Les Bleuets » (Costume blanc, béret blanc et large ceinture bleue, probablement aux couleurs de la Vierge Marie) Lieu d’entraînement « la Persévérance » salle paroissiale prés du Pont de Génie) plus de 50 participants.

Au Collège (aujourd’hui Lycée) un groupe est constitué avec comme moniteur l’Adjudant TEISSIER, qui taisait passer les brevets sportifs (lere, 2eme et 3eme année) en 1929 lui succéde Mr VIALA.

En 1930 : C’est Mr Louis POUJOL qui devint un des promoteurs de l’expansion Sportive Clermontaise. Par la suite se créèrent le Cyclotourisme, le Vélo-Club, le Sporting Football, et s’y ajoutèrent par émulation le Football club et le Racing Club.

Les Boules connurent un engouement important avec le jeu dit « lyonnais » qui se pratiquait dans un cadre avec des règles très strictes devant un public nombreux et passionné. Les champions de l’Epoque les frères GROC, COS Paul, Paul LABORIE.

1941: Une période difficile pour notre pays fut pourtant l’occasion de lancer la pratique,(pour le plus grand nombre) du sport, Etienne COUTURIER (ancien garagiste et champion de course à pied de réputation nationale et Georges BLANC (footballeur et athlète) initièrent toutes sortes de compétitions, c’est ainsi qu en dehors du stade du Pont d’Anselis, des rencontres se déroulèrent sur les allées Salengro (courses à pieds, sauts, lancement de poids, haies), au théâtre (tournois de boxe) haltérophiliebientôt certains de ses participants prirent une dimension régionale, et même nationale et internationale avec Yves CROS, qui devint champion de France des 110 et 400 m haies, records multiples et 5 eme du 400 m Haies aux Jeux Olympiques de Londres. Une dénomination commune à tous ces sports « la CLERMONTAISE ».

Il est nécessaire de souligner que c’est du au dévouement extraordinaire des dirigeants, entraîneurs) parents, éducateurs, qui ont su motiver et entraîner les enfants à la pratique sportive et à la saine émulation de la compétition mais aussi au soutien des diverses équipes municipales qui ont permis l’installation d’équipements sportifs nécessaires et su assumer l’encadrement indispensable.

Aujourd’hui le sport Clermontais a pris une très grande dimension en effectif, en diversité et a acquis une notoriété régionale, nationale  et parfois internationale avec l’haltérophilie (champion de France), le handball (nationale 2 puis3), le football…

Deux clubs sportifs ont acquis une dimension nationale :

 Le Handball Club CLERMONTAIS

Tous deux ont su s’imposer, tout d’abord dans leur discipline sportive qui n’avait pas d’ancienneté dans leur ville par leur dynamisme complété par un sens de l’organisation ont permis un développement qui leur permet de progresser et de se maintenir à ce haut niveau.

Ils ont été assistés, en dehors des aides municipales ou départementales, par de nombreux sponsors Clermontais qui leur apportent une aide financière très importante, en sus, la participation du public Clermontais à leurs organisations festives ou autres.

Le Handball fit sa première apparition informelle en 1942 au terrain de football du Pont d’Anselis il se pratiqua avec onze joueurs par équipe (comme c’était le cas en Allemagne, berceau du Hand) mais il n’y eut aucune suite.

En 1963 : Création du Club de Handball, par Claude Rouaud Président, Roger Sanchez et Bernard Antoine.

En 1964: Début de rencontres officielles sur un terrain dessiné avant chaque rencontre sur la place de la gare.

En 1969 : Inauguration du nouveau gymnase construit par la municipalité Jean Rouaud, par une équipe

Clermontaise qui sous la Présidence d’Emile CHAPPERT(1966 à 1975) était parvenu à jouer en « Régional ».

Marcel PONS, Président de 1975 à 1977 a eut la joie de voir la première montée en Nationale III, en 1975, le départ (pour raisons professionnelles) de nombreux joueurs et l’insuffisance d’effectifs contraignent à jouer en départementale, en 1978, un joueur, Fred GALLEGO, prend en sus la Présidence qu’il gardera jusqu’en 1991, assisté d’une équipe de dirigeants dynamiques. [équipe première parvient à monter en Nationale Il en 1987, a en 1995 parvenir au plus haut sommet : La Nationale 1, où le club se maintiendra pendant 3 saisons, rencontre 4 clubs parisiens et Marseille, Grenoble, Ajaccio.

Depuis, Clermont est redescendu en Nationale III mais un travail en profondeur, accompli sous la présidence de Bernard CAUMEIL, assure la pérennité du club, en réussissant à ce que l’équipe réserve masculine et une équi­pe féminine parvienne à jouer en PRE-NATIONALE.

En 1992 : André MODOT assure la présidence jusqu’en 1994. Lui succède Patrice CASSAGNES puis Jean Jacques NORMAND jusqu’en 1998 et c’est maintenant Bernard CAUMEIL qui assume cette lourde tache, à laquelle il était naturellement destiné puisqu’il est au club depuis 1971 où il jouait comme gardien de buts. Aujourd’hui le club est à tête de 170 licenciés qui jouent dans il équipes avec un encadrement technique e administratif excellent qui permet d’envisager l’avenir du Club sous de bons auspices.

Grâce à cette discipline sportive les Clermontais ont pu voir évoluer au Gymnase des équipes de valeur inter nationale, comme le MHB, 3 fois champion de France avec des équipiers, champions du Monde, des équipes russes, espagnoles, roumaines etc…

Le Football CLERMONTAIS

C’est indéniablement le sport le plus populaire à Clermont tant en intérêt sportif qu’en nombre de participants. Malheureusement pour lui, les très nombreux spectateurs qui le suivait au terrain du centre ville, sont plus rares au magnifique complexe de l’Estagnol, trop éloigné et trop froid à leur goût. Des affluences de 1.000 spectateurs n’étaient pas rarissimes autrefois.

1939: La Guerre suspend la vie du Football-Club Clermontais

1941: Un club informel se crée le Racing-club. Il persiste jusqu’à en 1943, où il intègre le club omnisports La Clermontaise, et cela d’autant plus facilement que Georges Blanc et son frère René, équipiers de la Clermontaise, section athlétisme, étaient d’excellents footballeurs.

Premier président : Etienne RAMBAL, jusqu’à en 1950/1951 où Georges BLANC le remplace en 1976 (soit 26 ans de prési­dence) assisté de François MARRAGOU (disparu accidentellement) avec des joueurs ayant marqué fortement le club, Salvador PEREZ, Emmanuel RIPPOLES, ROBISCO, SUBIAS, Norbert CARMONA, Pépé, Jimmy TURMO, Antoine GHELFI, Paul ANTOINE.

En 1949: Montée de la première en Promotion d’honneur, équivalent à la N 3.

L:équipe Junior accède à un niveau national après avoir emporté coupe et championnat du Languedoc.

En 1976: Joseph BESSIERE devient Président, il le restera jusqu’en 1986. Clermont parviendra en Division d’honneur excel­lence, et jouera deux finales de la coupe du Languedoc.

De 1986 à 1998 : Louis VILLARET lui succède et disparaît après une cruelle et courte maladie le 15 août 1998. Un nouveau comité directeur avec de nombreux anciens joueurs se constitue sous la présidence de Jean-Paul BERGER.

* Vice-présidents: MATHIEU Roger, REVERBEL Elian, SOBELLA Charles.

* Secrétaire: MATHIEU Josette.

* Trésorier: FERRANDEZ Gérard.

* Responsable Commissions des jeunes : FABREGUETTES Michel.

HALTEROPHILIE ou CLERMONT-SPORTS

Impossible n’est pas Clermontais, lorsque l’on fait un retour en arrière sur l’extraordinaire progression de cette discipline sportive, constituée en club en Mars 1955 par quelques « mordus » qui avaient nom : CABASSUT Frédéric Président, Victor ARNAUD Secrétaire, membres : E. BOUDIN, C. FRUTZ, A. POSSIEN, FORES, MAR­TINEAU, Jean ICHE, C. BREAU, VALERO, PONCE, MEYRIEU, MENVILLE, BOUISSAC, MARGALEJO, André

CHALAGUIER, RANDON D., élisant domicile dans une bien modeste salle, qu’il fallait complètement aménager, Rue Frégére (le panneau visible, encore du Bd Ledru-Rollin..

En 1966, arrivée comme professeur d’ E.PS. au Lycée puis au collège de Mr Marc MICHEL, qui se lança avec foi et compétence dans la formation d’athlètes. 1970 Déménagement de la salle Frégère au 1er étage du Gymnase.

1972 : Organisation de la coupe de France à Clermont (inauguration du Gymnase). Première sélection nationale par équipes et en individuel. Première sélection internationale d’un athlète du club Bernard GARCIA

1980: Mr MICHEL; prend du recul pour laisser la place à l’équipe actuelle qui se met progressivement en place entre

1980 et 1983 : Bernard GARCIA devient président du Comité Régional  et Bernard SOTO, actuellement président du club, devient Président du Comité Départemental.

De 1984 à 1988, Bernard GARCIA est élu au Comité Directeur National, en 1992 Secrétaire Général National, et en 1996 Président National. Ces nominations sont surtout basées sur l’excellent travail de l’équipe Clermontaise, tant dans la formation des participants avec un effort énorme sur les jeunes et sur les résultats des équipes et des athlètes Clermontais qui trustent les titres, aussi bien en individuel qu’en équipe.

Et le 15 Avril 1998, le ministère retire l’agrément officiel à l’Haltérophilie qui est gérée administrativement par le Comité Olympique.

1987 : Construction de la salle d’entraînement actuelle. Clermont Sports obtenant une aide de la région et de l’Etat de 300.000 Frs. La commune étant maître d’œuvre de la construction.

Des champions : avec un total de plus de 130 titres de champions de France.

RESULTATS EN BREF: (1992 à 2000)

Champions de France par équipes Nationale 1:1992/93,1993/94, 1996/97,1997/98, 1999/2000 Equipe Il Nationale 2:1997/98,1998/99, 1999/2000 ….

Un participant aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992; David BALP Champion d’Europe Senior 93 (77kg)

Champion d’Europe cadets 1997 : Mikael GARRIDO. (56kg)

Vainqueur de coupe de France cadet en 97 et 98 – en Minimes 96 et 2000 – Coupe de France junior 83, 99 et 2000

Coupe de France scolaires :1 986-90/91/94/96/97/98/99 – 40 titres de champions de France scolaires

30 titres de champions de France cadets individuels – 18 titres en juniors-16 titres en seniors

8 garçons en équipes de France: 58 records de France

Les BALP de père en fils.

En 1960 Claude BALP était un des rares haltérophiles à fréquenter la Salle de la Rue Frègère, parfois accompagné de Gérard GOUNES, et Robert MENVILLE, poussé par l’amour du sport et la toi en cette discipline et cela pendant plus de 7 années, jusque en 1967.

[arrivée de Marc MICHEL l’incita à collaborer avec lui, en 1980, il inscrivit son fils DAVID, à l’âge de 10 ans ne se doutant pas qu’un jour il participerait avec son fils à une compétition en équipe.

David BALP partait alors pour une carrière sportive étonnante

En 1986, 3ème au championnat de France, avec un total de 175 Kgs, à 16 ans il parvenait à 160 Kgs battant simul­tanément les records régionaux Cadet, Junior, et Senior, en 1987 il s’appropriait les records cadets et Juniors de France. En 1987, il devenait 12ème au championnat du Monde, en 19896ème au championnat d’Europe avec 222 Kgs. 1990, 4ème au championnat d’Europe junior et champion de France des 56 kgs junior et senior avec un total de 225 Kgs. 1992, 27 records régionaux et nationaux, sélectionné pour les Jeux Olympiques de BAR­CELONE (total 267 Kgs).

1994, 280 Kgs au championnat du monde. Champion de France 2000 des 62 kg 20 ans après ses débuts.

Ce palmarès éloquent, mais non terminé, le fait figurer sur le livre GUINESS des records pour ces 12 titres de Champions de France successifs.

Aujourd’hui il existent une multitude de clubs sportifs tous très éclectique et pour tous les goûts..

Le Basket-Ball à CLERMONT

Mr Louis PUJOL, à la fois instituteur à l’Ecole Communale des Garçons, et enseignant en Education Physique au Collège de Clermont de 1929 à 1944, encadrait pour la préparation militaire les classes 44 et 45 (dispensées de service militaire). Ce personnage exceptionnel, éduca­teur sévère, énergique et droit, toujours soucieux de susci­ter la progression de ses élèves sur le plan sportif et éduca­tif eut l’idée de créer une équipe de basket au Collège.Il fit installer un terrain en 1944, à peu prés sur l’emplacement du Tribunal de Commerce actuel. En 1950 on creusa sur l’emplacement des H.LM., des fondations pour y installer la Poste, mais aucun sondage préalable n’avait été fait et l’on vit apparaître une piscine qui découragea les promo­teurs, en effet ce terrain et celui du square repose sur une nappe d’eau, c’est ainsi que pour construire l’HLM il fallu asseoir le bâtiment sur des pilotis enfouis profondément. Malheureusement pour les pionniers du Basket il fallu déménager le terrain que l’on installa en bordure de la Rue Louis Blanc, tout près de l’école ST Joseph.Ce premier terrain de basket fut inauguré en Septembre 1945 par le groupe de collégiens de Mr PUJOL avec Jean et Victor ARNAUD,Jean VIDELLIA, Maurice CROUZET, Jacques GILLEQUIN, Roland BALZER… Les rejoignirent Jimmy TURMO,GALLEGO, Georges BOUZOU qui affrontèrent les collèges environnants LODEVE, PEZENAS, PAULHAN etc…Le départ de certains pour l’armée interrompit le Basket Clermontais Masculin qui reprit en 1949, avec les anciens VIDIELLAet Jean ARNAUD, Emile CHAPPERT, Jean FABRE, Francis PUJOL, Sylva GUIRAUD, Laurent NOGUET, Yvon LOUIS, ROUVIER, ROUX, Louis DELTELL, sous la férule successive de Louis POUJOL, Louis MARTINEZ,moniteur sportif militaire, ancien champion de France Militaire en Cross, sur 1500m et longues distances, puis de M. GILLEQUIN,et PAU, enseignants sportifs au Collège.L’équipe fut Championne de l’Hérault, finaliste du championnat régional Corporatif n’ayant subi que 2 défaites.

BASKET FEMININ

Sous la direction de Louis MARTINEZ pilotés par Eugène BALZER, Mr DESFOURS, et Marcel SINEGRE, il fut créé en 1951 et pris une dimension spor­tive intéressante puisque elle conquirent dans la saison 1953/54 le trophée du Championnat de l’Hérault et du Languedoc.

Textes de Blaise Gallego

Une des premières équipe d’Haltérophilie
Une des premières équipe de la Clermontaise football
Une des premières équipe de Handball
L’équipe du vélo club

About the Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.