L’EGLISE SAINT PAUL DE CLERMONT L’HERAULT

No Comments

L’EGLISE SAINT PAUL 

Clermont comptait 10 paroisses jusqu’à la fin du 13°.

St Sixte d’Avenasque qui est citée pour la 1° fois en 1236. il ne reste que des vestiges de cet édifice roman.

St Barthélemy (vestige)

St Privat de Fouscais qui est citée en 1162 (aucun vestige)

St Vincent de Fouscais qui est citée en 1275 (aucun vestige)

St Peyre de Rougas (une maison actuellement) citée en 1275

Read More

Les orgues de l’église Saint-Paul

No Comments

LES ORGUES DE L’EGLISE SAINT PAUL DE CLERMONT L’HERAULT

Le grand Orgue de tribune :

Avant 1835, l’église Saint Paul ne possédait aucun orgue, du moins, il n’y en en aucune trace dans les archives. En 1835, le curé Sébastien Tailhan et le Conseil de Fabrique de l’église décidèrent d’acheter un orgue d’occasion pour « animer » musicalement les offices religieux. Il fut livré en juillet 1835 et coûta 5 000 francs. L’église n’était pas prédisposée telle qu’elle à accueillir un orgue et il fallut faire quelques aménagements pour son installation. La tribune fut complétée par une balustrade ainsi qu’une « boiserie d’orgue ». Il fallut acheter des tuyaux supplémentaires pour compléter l’orgue et payer le facteur venu remonter l’instrument. C’est la « Fabrique » qui s’occupait de gérer financièrement l’instrument pour son entretien annuel, l’organiste et le souffleur. L’origine de l’instrument n’est pas certaine. L’orgue proviendrait du Collège de Tournon-sur-Rhône. Les orgues de Tournon-sur-Rhône (collège et surtout collégiale) portent les stigmates du travail d’un facteur d’orgue d’origine Suisse. Or, la tuyauterie d’origine de l’orgue de notre église a des similitudes avec les techniques pratiquées par ces facteurs Suisses au XVIII°siècle. Il est donc fort possible que des morceaux d’orgue de la collégiale de Tournon-sur-Rhône non réutilisés lors de sa restauration servirent pour construire l’orgue de Saint Paul. L’orgue va être remonté par un facteur d’orgue héraultais André Laffon. Des artisans locaux créèrent la tuyauterie manquante, construisirent le buffet (presque achevé en avril 1836) ainsi que la balustrade de la tribune. En avril 1836, l’orgue n’est pas complètement monté, et l’organiste n’est pas encore nommé. L’organiste était payé environ 300 francs par an

Read More