Les anciennes églises de Clermont l’Hérault

No Comments

LES ANCIENNES EGLISES DE CLERMONT L’HERAULT

Nous avons eu l’occasion de faire des recherches sur les lieux indiqués mais également sur la  véritable origine de la fondation de ces églises. Nous avons eu ainsi la joie de retrouver la trace  de quelques édifices souvent inconnus, mais néanmoins encore visibles  à ceux qui voudront bien les découvrir, nous avons recherché leur véritable origine. Ce fut, parfois émouvant de s’approcher de ces ruines, autrefois édifices qui  montrent ainsi l’expression de la foi profonde  exprimée par nos anciens compatriotes.  Voila une occasion de promenade et de découvertes pour ceux qui s’intéressent à notre passé.  Ces recherches complémentaires  sur la date de fondation de certains de ces édifices  nous ont apporté  parfois des probabilités de datations, antérieures  à celles reconnues précédemment  ce qui ouvre des perspectives intéressantes  pour des chercheurs qui voudraient combler ce  vide étrange dans l’histoire  de la cité Clermontaise  de prés de DIX SIECLES !    Une  lecture attentive de ce testament de ST FULCRAN ( Cartulaire de Lodève ) daté du 4 février 988  , et qui fait autorité en la matière  nous a apporté la preuve  qu’ à cette date existait déjà une villa dite  de ROGATIS ( ROUGAS)  contenant une manse (1).

Read More

Les orgues de l’église Saint-Paul

No Comments

LES ORGUES DE L’EGLISE SAINT PAUL DE CLERMONT L’HERAULT

Le grand Orgue de tribune :

Avant 1835, l’église Saint Paul ne possédait aucun orgue, du moins, il n’y en en aucune trace dans les archives. En 1835, le curé Sébastien Tailhan et le Conseil de Fabrique de l’église décidèrent d’acheter un orgue d’occasion pour « animer » musicalement les offices religieux. Il fut livré en juillet 1835 et coûta 5 000 francs. L’église n’était pas prédisposée telle qu’elle à accueillir un orgue et il fallut faire quelques aménagements pour son installation. La tribune fut complétée par une balustrade ainsi qu’une « boiserie d’orgue ». Il fallut acheter des tuyaux supplémentaires pour compléter l’orgue et payer le facteur venu remonter l’instrument. C’est la « Fabrique » qui s’occupait de gérer financièrement l’instrument pour son entretien annuel, l’organiste et le souffleur. L’origine de l’instrument n’est pas certaine. L’orgue proviendrait du Collège de Tournon-sur-Rhône. Les orgues de Tournon-sur-Rhône (collège et surtout collégiale) portent les stigmates du travail d’un facteur d’orgue d’origine Suisse. Or, la tuyauterie d’origine de l’orgue de notre église a des similitudes avec les techniques pratiquées par ces facteurs Suisses au XVIII°siècle. Il est donc fort possible que des morceaux d’orgue de la collégiale de Tournon-sur-Rhône non réutilisés lors de sa restauration servirent pour construire l’orgue de Saint Paul. L’orgue va être remonté par un facteur d’orgue héraultais André Laffon. Des artisans locaux créèrent la tuyauterie manquante, construisirent le buffet (presque achevé en avril 1836) ainsi que la balustrade de la tribune. En avril 1836, l’orgue n’est pas complètement monté, et l’organiste n’est pas encore nommé. L’organiste était payé environ 300 francs par an

Read More

LA CHAPELLE DE NOTRE DAME DU PEYROU

No Comments

LA  CHAPELLE DE NOTRE DAME DU PEYROU

Cette chapelle était une annexe de l’église saint Paul. Elle est située a 1.5km de Clermont. Elle fut classée monument historique en 1979. Ses dimensions actuelles sont: 23.50m de longueur, 7m de largeur. Elle fut remaniée plusieurs fois.

Read More

L’époque consulaire et les différents maires

No Comments

L’époque consulaire et les différents maires

D’après l’Abbé DURAND qui se référait à l’Histoire très controversée du chanoine JULIEN les droits consulaires ou communaux auraient été accordés en 869. Dans son mémoire M° Paul BARRAL indique 1242 alors que c’est en 1188 qu’apparaît la présence de consuls à LODÈVE. Pour Clermont c’est bien en l’année 1242 que l’on retrouve la mention d’un régime communal à l’oc­casion de la suppression des franchises des droits communaux antérieurs. C’était la suite d’un soulè­vement des Clermontais qui avaient pris parti pour le Comte de Toulouse, ce qui allait à rencontre de leur Seigneur BÉRENGER IV qui, lui, était resté fidèle au Roi de France. Le Baron de Clermont avait obtenu la suppression du Consulat en cette circons­tance.

Read More

LES SEIGNEURS DE CLERMONT L’HERAULT

No Comments

Les seigneurs de Clermont l’Hérault

Seigneurs et autres personnalités

Les documents concernant le nom de premiers habitants n ‘existent pas, que ce soit ceux qui ont occu­pé l’oppidum de la ramasse au temps de l’âge de fer de – 450 à -118 avant J.C. entre IBERES et UGURES occupant à 257 m d’altitude sur une superficie de 5 ha , il en est de même pour les conquérants romains qui occupèrent un vaste espace au tènement de l’Estagnol de Peire Plantade et de la Madeleine , occupation prouvée par les multiples vestiges qui y ont été découvert, en particulier une superbe mosaïque au Roc de Ferlus.

Read More

Clermont l’Hérault à la Révolution française

No Comments

Clermont pendant la période révolutionnaire

 L’histoire de Clermont pendant la Révolution Française fut mouvementée. Voici dans cet article, un résumé de l’Histoire nationale et locale durant la période révolutionnaire : L’année 1788 fut marquée par l’augmentation très importante du prix du blé. Ceci était dû en partie aux mauvaises conditions climatiques qu’avait subi la France cette année là. Ce sera un des facteurs déclenchant de la Révolution Française. L’industrie drapière, importante à Clermont à cette époque fut ralentie à cause  de la fermeture du marché espagnol et de la concurrence britannique de plus en plus forte.

Read More

Clermont l’Hérault à la préhistoire et à l’époque romaine

No Comments

CLERMONT L’HERAULT A L’AGE DE FER

 Synthèse d’une thèse de Dominique Garcia, maître de conférence en archéologie à l’université d’Aix Marseille « Entre Ibères et Ligurès » 1992

Clermont à la protohistoire

La découverte de quatre archéologues Clermontais, Dominique GARCIA, Olivier GINOUVEZ, Dominique ORLIAC, et Laurent SCHNEIDER  a permis  de découvrir en 1981 l’emplacement du premier village Clermontais  sur la colline de la Ramasse, étendu sur un espace de 5 Ha à 257 m d’altitude, le site a été habité de la fin du VI° avant JC jusqu’au  III°  et IV° siècle après J.C. Les premières fouilles  eurent lieu de 1983 à  1987, par la suite elles furent continuées jusqu’en 1990 et analysées  scientifiquement par une équipe encadrée par les pionniers Clermontais.

 A noter aussi  pour l’environnement de Clermont  d’un habitat  au lieu dit de St Peyre (prés du Collège) du II° et Ier avant .J.C  avec du mobilier dut Haut Empire, et céramiques du II° et Ier avant J.C, à L’Estagnol (terrain de sport) un   habitat de plaine (II° et Ier avant J.C.) à Gorjan Nord, Le Tinel, Habitat de bas de pente (II° et Ier avant J.C.), Peyre-Plantade (La Canourgue) le site fut occupé avant l’occupation romaine  à partir du V° avant J.C. Au premier age du fer, quelques fragments de céramiques et d’amphores étrusques et massaliottes furent découverts. Pour le deuxième age du fer et la période augustéenne, il y avait beaucoup plus de vestiges (amphores, céramiques a vernis noir, monnaie gauloise). A partir de la fin du I°siècle avant JC, l’habitat de plaine devint plus fréquent et même majoritaire. Peyre Plantade est un site précurseur de l’occupation gallo romaine.

Read More

Les spécialités culinaires de Clermont l’Hérault

No Comments

LA CROUSTADE CLERMONTAISE spécialité de la ville

HISTORIQUE DE LA RECETTE

Pour 10 personnes

La croustade est une recette très ancienne, élaborée par nos « mamés », habitant les vieux quartiers clermontais. La coutume voulait que l’on prépare un « ragoût » de légumes et de viande au feu de bois  que l’on amenait au boulanger qui le mettait dans une pâte feuilletée et la faisait cuire dans son four à pain. Ensuite les familles allaient récupérer la croustade au moment du repas 

Read More

L’église des Dominicains

No Comments

L’église des Dominicains de Clermont l’Hérault est un édifice gothique construit au XIV° siècle à proximité de l’église Saint Paul, église paroissiale de la ville. L’église des Dominicains est désacralisée et est devenue municipale et accueille différentes manifestations.

La chapelle est constituée d’une nef unique et d’un chevet polygonal. Elle mesure 56 mètres de long. Elle a un plan basilical. Elle n’a pas de transept et compte 6 travées.  Elle est plus longue que l’église Saint Paul. Les travaux débutèrent le 17 avril 1321.1356 : l’abside et 4 travées sont achevées.Fin 14° début 15° : construction des chapelles nord.1527 : messe le 21 décembre en l’honneur des « Etats du Languedoc ».1561 : Couvent des Dominicains.1674 : église des Pénitents Blancs.1808 : Eglise des Pénitents bleus. Elle est réparée en 1907 et 1944. En 1970 ; réfection de la toiture . Jusqu’à 1990, les ateliers municipaux se situaient dans la chapelle. En 1991 un projet de réhabilitation est fait pour que la chapelle devienne une salle d’exposition. Ce sera le cas en 1996. Depuis elle accueille concerts, expos…

Read More